Faits divers

Une jeune Turque qu'on dit en France avoir été enlevée le 7 décembre par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) se trouve en réalité à Bruxelles où elle dit vouloir se protéger d'un mari violent


BRUXELLES L'avocat de Cemile Demir (23 ans), Me Olivier Stein, s'étonne de la célérité avec laquelle les autorités françaises ont, selon lui, classé cette affaire dans le domaine du terrorisme.

Me Stein a averti la police belge, qui a entendu la jeune femme à la demande de la justice française. La jeune femme affirme que sa fuite est due au fait que son père, qui vit en banlieue parisienne, aurait voulu qu'elle reparte vivre en Turquie chez un cousin avec qui elle aurait été mariée religieusement de force et qui la battait.

Le 11 décembre dernier, plusieurs médias avaient annoncé l'ouverture par le parquet antiterroriste de Paris d'une enquête sur l'enlèvement, le 7 décembre près de la capitale française, d'une jeune Turque par deux personnes soupçonnées d'appartenir au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

© La Dernière Heure 2008