Faits divers De nombreuses zones d’ombre apparaissent suite à nos révélations sur la présence d’un complice à Bruxelles. Explications en 7 points.

La découverte de la présence d’un complice marchant dans les rues de Bruxelles avec Mehdi Nemmouche deux jours après la tuerie du Musée juif pose questions. Celle de la culpabilité totale de Mehdi Nemmouche en premier lieu. Ce, pour plusieurs raisons.

1) Nemmouche a toujours nié. Contacté, son conseil Sébastien Courtoy - déjà parvenu à faire libérer trois dirigeants d’organisation terroriste l’année passée, NdlR - ne souhaite pas commenter la nouvelle. Depuis qu’il croupit dans la cellule de la prison de Bruges, son client n’a quasiment pas parlé. Il n’empêche. La seule chose qu’il reconnaît est son identité. Pour le reste, il nie être le tueur du Musée juif. Il affirme même avoir volé le sac dans le coffre d’une voiture sans savoir ce qu’il y avait dedans.

Un article à lire en intégralité dans notre sélection à partir 4,83€ par mois.