Les personnes dont les demandes auront été accueillies favorablement seront accompagnées sur les lieux par un pompier et par un policier

LIEGE Certains occupants des immeubles évacués à la suite de l''explosion mercredi rue Léopold à Liège pourront aller récupérer les effets personnels dont ils ont le plus besoin. Une cellule a été mise en place expressément dans la Halle aux Viandes. Les demandes seront triées et examinées en fonction de la dangerosité des immeubles concernés, certains n'étant pas du tout accessibles en raison de leur instabilité; il s'agira aussi notamment d''évaluer l'importance des objets à récupérer.

Les personnes dont les demandes auront été accueillies favorablement seront accompagnées sur les lieux par un pompier et par un policier.
"Il est évident que cette procédure sera strictement limitée aux zones qui ne présentent pas le moindre danger ", précise le colonel des pompiers de Liège Jean-Marc Gilissen. "Nous ne pourrons donc pas répondre à toutes les demandes ", dit-il.

Par ailleurs, en plus de la Halle aux Viandes et de l'Eglise St-André, une troisième structure a été mise en place, dédiée celle-ci à la gestion des vêtements envoyés en nombre par des personnes souhaitant aider les familles dans le besoin. Il a été installé au Club des Pensionnés du Potay, à côté de l'Esplanade St-Léonard.

Les autorités de la ville ont tenu à souligner "l'immense élan de solidarité" d'une part entre les familles elles-mêmes " qui ne se connaissaient pas et souhaitent maintenant garder le contact", mais aussi de la part de la population tout entière" qui elle aussi a été traumatisée". La grande affluence auprès des divers registres de condoléances témoigne de ce sentiment.

Enfin, la Ville cherche désormais une solution "dans la durée" au problème de logement. Une centaine de personnes sont en effet sans domicile et les deux habitations sociales de Liège ne peuvent prendre en charge un tel nombre. Toute proposition de logement est dès lors bienvenue et peut être faite à l'ancienne Halle aux Viandes, rue de la Boucherie à Liège.

© La Dernière Heure 2010