Il a ouvert une enquête pour des faits potentiels d'homicides involontaires, coups et blessures involontaires et destruction de biens immobiliers par explosion ayant entraîné la mort dans un immeuble habité. Quatre personnes ont été tuées dans l'explosion et deux autres ont été sorties vivantes des décombres.

La cause de l'explosion n'avait pu être déterminée dans l'immédiat, bien que les services d'urgence soupçonnaient une explosion de gaz. Le parquet a nommé un expert qui s'est rendu sur les lieux dimanche avec la police.

Selon le parquet, sur la base des éléments disponibles, il "ne peut être exclu" que l'explosion ait été provoquée par un problème technique sur l'installation externe d'une cuisinière à gaz. L'enquête n'en est toutefois qu'à ses débuts.

Afin d'écarter tout risque, le parquet a par ailleurs demandé à la police de dresser une liste des adresses où des "situations potentiellement dangereuses" pourraient subsister. Cela concerne notamment Anvers, Deurne, Wilrijk, Kontich mais également Schaerbeek. Les zones de police locales ont effectué des contrôles en collaboration avec les services d'incendie et les fournisseurs.