Faits divers

Cette fois, une carte postale a été interceptée au centre de tri d’Anderlecht

BRUXELLES Comme nous vous l’annoncions en exclusivité ce mercredi sur notre site internet DH.be, une nouvelle menace contre la reine Fabiola est apparue.

Il était passé une heure dans la nuit de mardi à mercredi lorsque la carte postale fut découverte au centre de tri postal d’Anderlecht.

Contact a immédiatement été pris avec la police de la zone Midi qui est aussitôt venue saisir la carte.

Un envoi quasiment similaire à celui reçu par notre rédaction lundi matin. Pour rappel, cette première carte, sous enveloppe à en-tête de la banque ING, nous était adressée lundi matin.

L’image au recto représentait un hôtel du Touquet-Paris-Plage aux allures de domaine royal. Au verso figurait le dessin d’un cercueil noir avec pour fond une croix blanche. Et sous le dessin, un message bref et explicite : “Plus que 7 mois à vivre…” signé “E.D.H. Flanders”.

L’expéditeur avait pris soin d’apposer un timbre israélien sur l’enveloppe avant d’ajouter la destinataire : “Reine Fabiola château Plakendael Laeken Belgium.”

Nous avions aussitôt transmis ce courrier à la police judiciaire fédérale de Bruxelles.

Ce mardi matin donc, les enquêteurs ont rajouté une nouvelle pièce à ce dossier qu’ils traitent déjà depuis des mois, depuis le premier courrier adressé à notre rédaction en mai dernier.

Cette fois, la carte retrouvée au centre de tri postal d’Anderlecht n’était pas sous enveloppe. Elle avait donc pour seule destinataire la reine Fabiola.

L’adresse, fantaisiste, est identique à celle que l’on retrouve sur la carte qui nous est parvenue : “château Plakendael, à Laeken, Belgium.”

On y retrouve également le même cercueil noir avec la croix blanche en son centre.

Par contre, ni message écrit ni signature ne figurent dessus.

La police judiciaire fédérale de Bruxelles, chargée de mener l’enquête sur ces menaces, n’avait toujours pas retrouvé l’auteur de ces menaces ce mercredi en fin de journée. L’enquête se poursuit. Et les charges s’accumulent, après les précédentes lettres de mai et juillet derniers.



© La Dernière Heure 2010