Faits divers Le syndicalisme socialiste poursuit sa grande lessive et écarte la secrétaire générale de la régionale de Bruxelles

BRUXELLES La nouvelle est tombée en fin d'après-midi. Suite à un audit mené par la commission financière de la FGTB (Cofi), la décision a été prise pour `immédiatement et définitivement écarter Anne-Marie Appelmans des structures syndicales de la FGTB de Bruxelles pour utilisation incontrôlable des fonds syndicaux et gestion désastreuse du personnel´.

Un constat sévère mais que la FGTB appuie avec des arguments de poids. Des arguments que l'on a d'ailleurs l'impression d'avoir déjà entendus quelque part.

L'expert comptable qui a examiné les comptes 1999, 2000 et 2001 de la régionale explique que `les écritures ont été tenues avec des années de retard (...) Aucun délai n'est respecté avec toutes les conséquences néfastes qui en résultent, amendes et intérêts. D'importants justificatifs de paiement ne mentionnent même pas de nom ou d'adresse de fournisseur. (...) Sur 90 % des justificatifs, on ne retrouve aucune signature de l'utilisateur ou de l'acheteur. L'aspect professionnel de la dépense peut donc à juste titre être mis en cause!´

Par ailleurs, le comptable évoque également l'achat d'une Mercedes en 1999 dont la facture n'a jamais été enregistrée. Des carences qui ont, selon la FGTB, mis en péril l'équilibre financier de la régionale.

Mais l'audit va encore plus loin en affirmant que des transferts financiers vers une société commerciale dont Anne-Marie Appelmans est gestionnaire ont été observés. Ces transferts financiers auraient été effectués en utilisant les asbl de la FGTB Bruxelles. D'après la Cofi, ce sont 65 millions de francs belges qui ont ainsi été versés par la FGTB à ces asbl dont 17 millions ont abouti dans les caisses de la société d'Appelmans. Enfin, il semble que la FGTB soit confortée dans sa démarche par des membres du personnel qui lui ont fait part d'une dégradation du climat social, de harcèlement et même de chantage à l'emploi. Il nous a été impossible d'en savoir plus pour l'instant car une réunion était en cours mercredi soir entre les avocats des deux parties pour trouver une issue à cette situation.

Une situation qu'Albert Faust, lors de sa dernière conférence de presse, avait prévue voire annoncée. `Vous allez voir, ils vont faire avec Anne-Marie Appelmans ce qu'ils ont fait avec moi´. L'avenir nous dira si la mise à l'écart d'Anne-Marie Appelmans va donner lieu à une affaire Faust bis.

© La Dernière Heure 2002