Faits divers

"Normal", dit le ministre, d'affréter un appareil militaire pour un Russe riche qui peut payer

BRUXELLES Choquant, pour les uns, qu'un des hommes les plus riches de la planète puisse acheter l'armée belge. Et choquant que notre armée serve d'Europ Assistance à un Russe 7 fois milliardaire en dollar et qui frime en Ferrari, incapable de conduire convenablement sur la promenade des Anglais, à Nice.

Que la Belgique fasse de l'humanitaire, d'accord pour les enfants du Darfour, les brûlés du Liban et les estropiés du tsunami. Mais pas les copains de Poutine. Le scandale, c'est qu'un ministre de la Défense donne son feu vert à pareille aberration. Notre armée a mieux à faire et si la Belgique a trop de pétrole, qu'elle remplisse d'abord les cuves des écoles et le mazout de nos homes.

Point de vue très différent d'André Flahaut qui, d'abord, confirme nos infos sur l'arrivée à bord d'un avion militaire et la prise en charge par l'hôpital militaire du député milliardaire Souleïmane Kerimov, grièvement brûlé mercredi passé à Nice.

Pour Flahaut, peu importe que la personne prise en charge s'appelle Kerimov ou Dupont. "À mes yeux , dit-il en interview, l'essentiel est que notre armée qui en avait la possibilité ait contribué à sauver une vie humaine."

Le ministre est intervenu. Il n'a donné son accord qu'après s'être assuré que ni Europ Assistance ni les autres spécialistes ne pouvaient s'occuper du rapatriement comme la Force aérienne. Le nom de Kerimov n'était pas cité. "Je savais, , qu'il s'agissait d'un député russe proche de Poutine mais cela n'a pas pesé : il n'y a eu aucun contact avec Moscou et rien n'a été demandé en échange ."

André Flahaut dit sa fierté que "l'HM de Neder-over-Heembeek souvent décrié de façon si injuste ait été renseigné comme le mieux indiqué en Europe pour soigner le milliardaire. La demande nous est parvenue par l'intermédiaire du Dr Vincent, des urgences de l'hôpital Érasme," apparemment contacté par la famille.

Est-ce pour forcer la main des Belges ? On a d'abord prétendu que le milliardaire était brûlé à 70 % (on dit aujourd'hui qu'il ne le serait qu'à 40 %). Toujours est-il que le 15e Wing n'avait pas d'avion médicalisé immédiatement disponible : il a fallu équiper un des Embraer, le Ce01 en principe réservé à Verhofstadt. Mais Flahaut précise que ça ne coûtera rien : les Russes se sont engagés à couvrir les frais et comme Kerimov pèse 7,5 milliards de dollars...

Nouveaux détails. Les Belges ont décollé de Melsbroek mercredi passé à 23 h 22 (vol BA609). La moitié de Bruxelles a dû l'entendre et certains se réveiller puisque l'appareil au décollage a suivi la fameuse "route du canal". Il est rentré avec Kerimov dans le coma à 3 h 53. La famille avait fait la route en jet privé, rien moins qu'un Boeing 737 russe immatriculé UPBBW. Le vol s'est posé à Melsbroek à 3 h 07.

Hier, une compagnie utilisant des Embraer estime entre 15.000 et 20.000 € la location d'un appareil pour un aller-retour Bruxelles-Marseille. Pour un Belge en danger à l'autre bout du monde, on peut comprendre. Mais pour un ultraprivilégié russe du système Poutine ?

André Flahaut assure qu'il l'aurait fait pour tout le monde dans les mêmes circonstances. Le seul problème est qu'ici, ce n'est pas tout le monde mais le 72e plus riche du monde.



© La Dernière Heure 2006