Faits divers Un Belge attaque Ferrari en Belgique pour que le constructeur lui rembourse sa Lusso à 300 000 euros. Procès dans six mois.

Frank est un inconditionnel de la marque au cheval cabré. "Piloter une Ferrari, c’est entrer dans un autre monde. Une Ferrari, c’est différent de tout." C’est donc la mort dans l’âme que Frank Van Cauwenberghe a dû se résoudre à attaquer en justice en Belgique rien moins que le célèbre constructeur de Modène ainsi que deux concessionnaires officiels dont celui auquel il a acheté il y a deux ans une GTC4, une Lusso.

"Quand je fais le compte, cette Ferrari que j’ai payée plus de 300 000 euros a passé autant de temps au garage qu’entre mes mains", soupire celui qui ne cache pas sa déception et a confié l’affaire à son avocat Yvan Verfaillie.

L’avocat spécialis é a adressé à Modène la longue liste des ennuis répétés rencontrés par son client depuis la prise en main en mars 2017 de ce bolide de plus de 600 cv capable d’atteindre plus de 320 km/h.

Selon Frank qui connaît les Ferrari pour avoir possédé précédemment une FF, les soucis ont commencé dès les premiers kilomètres, quand Ferrari lui a proposé (...)