Pour le PP, "ce drame odieux est révélateur du mépris croissant pour les forces de l'ordre et les juges de notre pays"

BRUXELLES Le Parti Populaire s'est déclaré "indigné" par le meurtre d'un juge de Paix et d'un greffier survenu jeudi matin au Palais de Justice de Bruxelles. "Tout cela n'arrive pas par hasard", a dit son co-président, Mischaël Modrikamen, à l'agence Belga.
Pour le PP, "ce drame odieux est révélateur du mépris croissant pour les forces de l'ordre et les juges de notre pays".

"Seule l'application de la tolérance zéro, le rétablissement de l'état de droit partout et pour tous, le respect des forces de l'ordre et une justice efficace qui sanctionne effectivement la délinquance, permettront d'inverser la vapeur", affirme le parti dans un communiqué.

"Il faut en terminer avec les imprécations et mener une politique volontariste afin de mettre un terme au sentiment d'impunité", ajoute-t-il.
Pour M. Modrikamen, "tout cela n'arrive pas par hasard". Le meurtre est selon lui "le résultat du laxisme" des pouvoirs politiques en place. "En dessous de trois ans ferme, on ne fait plus de prison dans ce pays", déplore-t-il notamment.

© La Dernière Heure 2010