Le fait de s'en prendre spécifiquement à la juge de paix et à son greffier dépasse l'entendement

BRUXELLES Le président du PS, Elio Di Rupo s'est dit "profondément choqué par les événements d'une violence extrême qui viennent de se produire à la Justice de Paix de Bruxelles". Il tient en premier lieu à adresser ses condoléances aux familles et aux proches des victimes, dit un communiqué du parti.

"Un Palais de Justice et singulièrement les locaux d'une Justice de Paix sont des lieux qui rendent la justice aux hommes et qui permettent à chacun de faire prévaloir son point de vue. C'est un espace de liberté et de démocratie.

Le fait de s'en prendre spécifiquement à la juge de paix et à son greffier dépasse l'entendement. Cette attaque honteuse contre la Justice et ses membres est intolérable dans notre Etat de droit", dit encore le PS, qui conclut que "tous les moyens doivent être mis en oeuvre pour retrouver les auteurs".

© La Dernière Heure 2010