Fusillade Justice de Paix : l'identité de l'auteur est toujours inconnue

Faits divers

Publié le - Mis à jour le

Fusillade Justice de Paix : l'identité de l'auteur est toujours inconnue
© D.R.

L'homme n'aurait, selon les premiers éléments de l'enquête, prononcé aucune parole avant de commettre son geste

Ecolo dénonce avec force un acte innommable

Modrikamen: "cela n'arrive pas par hasard"

Hommage à la juge et au greffier tués

Di Rupo choqué

Reynders consterné

De Clerck: "Un événement dramatique"

La question de la sécurité se repose

Une juge et un greffier tués durant une audience

PARIS Suite au double assassinat au Palais de Justice de Bruxelles, le parquet de Bruxelles n'a confirmé ni la nationalité de l'auteur présumé, ni le fait qu'il aurait été mécontent d'une décision prise par la juge quelques jours plus tôt.

Présent dès le début des audiences ce jeudi, l'homme n'aurait, selon les premiers éléments de l'enquête, prononcé aucune parole avant de commettre son geste. Il a ensuite fui à pied, avec son arme.
Selon le parquet de Bruxelles, "aucun élément ne permet à ce stade d'affirmer qu'il aurait été mécontent d'une décision de justice".

De même, le parquet s'est refusé à confirmer la nationalité de l'auteur présumé, qui serait albanaise selon plusieurs sources. D'autres affirment que l'auteur aurait fui blessé, ce que le parquet a également refusé de confirmer.
Le parquet est également resté discret sur l'identité des victimes, la juge de paix du 4e canton, 61 ans, et son greffier, "certains membres des familles n'ayant pas encore été mis au courant", a précisé Jean-Marc Meilleur, son porte-parole.


Le parquet dément l'usage d'une hache

Le parquet de Bruxelles a démenti jeudi que le greffier tué jeudi matin avec une juge de paix à Bruxelles ait également reçu un coup de hache, comme l'affirmaient jeudi plusieurs médias.
Cette version a été démentie par le porte-parole du parquet de Bruxelles, Jean-Marc Meilleur.

Selon le parquet, seule une arme à feu a été utilisée lors de ces événements dramatiques. L'auteur des faits est, lui, toujours en fuite, a-t-il précisé.

© La Dernière Heure 2010

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info