Entrée interdite sans carte de riverain ou d'accès au Parlement européen. Ecolo s'insurge

BRUXELLES Hier, le conseil communal de la Ville de Bruxelles a voté un nouveau règlement de police relatif à la sécurité autour du Parlement européen. Ce règlement autorise la firme de gardiennage privé Group 4 Securicor à contrôler l'accès des véhicules entrant dans un périmètre d'environ 300 mètres de chaque côté du Parlement.

"L'accès à la zone [...] est autorisé aux véhicules munis d'un titre d'accès valable pour les véhicules du Parlement européen et des riverains. L'accès des piétons y est en permanence autorisé. Le personnel de la société de gardiennage est autorisé à accomplir des fonctions de surveillance et de contrôle de la possession d'un titre d'accès pour les véhicules" , précise le nouveau règlement.

Ceci tout au long de l'année. En période de crise, décidée conjointement par l'Ocam et le ministère de l'Intérieur, l'accès sera alors complètement interdit aux voitures et autorisés aux piétons riverains et détenteurs d'une carte d'accès au parlement.

Un couloir sera néanmoins aménagé pour l'accès à la gare du Luxembourg. Ces contrôles seront alors assurés par la police qui pourra bénéficier de l'aide de la société privée si besoin.

Selon la Ville de Bruxelles, cette nouvelle réglementation est largement encadrée pour éviter toute dérive.

Un point de vue que ne partageait pas la conseillère communale Ecolo Marie Nagy, hier soir. "Si on peut comprendre une certaine exigence de la part du Parlement européen en termes de sécurité - même si parfois on frise la paranoïa - rien ne justifie une telle délégation de souveraineté du public vers le privé. Ni le manque de personnel policier ni le coût des prestations des forces de police en soirée et le week-end."



© La Dernière Heure 2009