La gendarmerie de Bruxelles découvre un dépôt à Hal...

BRUXELLES Une centaine de figurines représentant toutes des personnages tirés des Aventures de Tintin Reporter ont été saisies, par la section contrefaçon de la gendarmerie de Bruxelles, dans un dépôt situé à Hal, près de Bruxelles.
Les propriétaires du dépôt, Théophile Vdh et son fils Jean-Claude, ont été interpellés mais laissés en liberté. Les figurines, selon l’enquête, ont été fabriquées en Pologne. Plainte a été déposée au parquet de Bruxelles par la s.a. Moulinsart, détentrice des droits se rapportant aux créations de Hergé. Il était temps. De faux Tintin commençaient à se voir dans les boutiques.
C’est d’ailleurs ce qui a mis la puce à l’oreille des services du 1er Chef Bruno Walewyns. Plusieurs bustes de Tintin - hauts de 50 cm – étaient exposés dans une boutique près de la place St-Denis à Forest. Tous faux. D’autres ont été saisis en magasin. Des Dupondt, des fusées lunaires d’ On a Marché sur la lune (hautes d’1m40, proposées à 4.000 f pièce), des Tintin sortant de sa jare ( Le Lotus bleu), des Tintin dans les bras des Dupondt, des Tintin Reporter d’1m20, etc.

Les gendarmes ont remonté la filière comme ils l’auraient fait d’un trafic de drogue. Ils ont identifié une camionnette de livraison. Qui les a conduits à Hal, à ce dépôt où se trouvait le stock – une centaine de pièces importées de Pologne.
Les personnages sont en résine creuse. Leur qualité est inégale. Elle n’atteint jamais celle des vrais produits Tintin. En Pologne, expliquent les gendarmes belges, des ateliers spécialisés dans la production de nains de jardin considèrent qu’il est plus rentable de fabriquer des personnages dont la popularité a fait le tour de la planète. Ils attaquent le marché européen. Les figurines sont fabriquées dans des moules. Les premières à sortir des moules sont d’assez bonne qualité. Les dernières sont exécrables.

La s. a. Moulinsart se félicite. Un bémol cependant : sa crainte de voir la section contrefaçon de la gendarmerie de Bruxelles - les seuls spécialistes en Belgique – disparaître au 1er janvier 2001 avec la réforme des services de police. Il en est question.