“Il aurait dû être pendu, comme tous les autres !”

Faits divers

F. Sc

Publié le

“Il aurait dû être pendu, comme tous les autres !”
© D.R.

Fervent patriote, Henri Kichka, l’un des derniers déportés juifs, nous fait part de son dégoût

BRUXELLES Henri Kichka, 85 ans et l’un des derniers déportés juifs belges, a du mal à décrire son ressenti à la lecture des pages de la DH sur Van Aerschodt. Ce qui est sûr, c’est que “ces pages m’ont terriblement offensé…”, décrit celui qui a passé 38 mois dans dix camps différents, lors de la Seconde Guerre.

Selon lui, “la justice, inactive, a failli à son devoir…”. Il a lu, dans ces pages, “l’itinéraire d’un parfait salaud, qui aurait dû être pendu, comme tous les autres, à Nuremberg !”, insiste-t-il avec force. Des mots durs mais compréhensibles, venus d’un homme meurtri mais qui s’est aujourd’hui reconstruit.

À 85 ans, il est entouré de 4 enfants et 14 petits-enfants. “Je suis le seul survivant d’une famille de 30 personnes et j’ai décidé de me battre après la guerre pour reconstituer une famille…”, témoigne celui qui est le porte-drapeau de l’Union des déportés juifs. Il s’étonne de l’outrecuidance et du toupet dont fait preuve Paul Van Aerschodt. “Je suis offensé par son irrespect, et le fait qu’il n’éprouve aucun remords me répugne”, ajoute-t-il. “Allez comprendre l’être humain quand vous lisez de pareilles histoires, il ne regrette rien et trouve même des excuses…”, déplore Henri Kichka.

De plus, “Van Aerschodt a été décoré et semble avoir côtoyé les plus grands nazis…”. Aujourd’hui membre de huit sociétés patriotiques et du souvenir, ce Bruxellois, qui est également artiste peintre et écrivain, est persuadé que Van Aerschodt “est coupable, et a été payé durant quatre ans par la Gestapo…”.

Il se rappelle le procès de Nuremberg : “Niet schuldig”, avait proclamé la majorité des accusés dans le box… “Ils étaient pourtant tous coupables…”



© La Dernière Heure 2011

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info