Youssef les a d’abord photographiés en pleine intervention avant de les frapper. Un policier a l’arcade fracturée


BRUXELLES En plus d’avoir à gérer les faits de vols, violence,… au quotidien, nos policiers doivent également faire face à la rébellion de certains qui trouvent un malin petit plaisir à s’en prendre aux hommes en bleu.

Ce lundi, c’est ainsi quatre policiers qui ont été blessés par un seul individu, visiblement en rage contre les forces de l’ordre.

Alors que les policiers de la zone Nord se trouvaient en intervention pour un véhicule en infraction rue du Méridien à Saint-Josse, Youssef, 25 ans, s’est mis à les photographier. Les inspecteurs lui ont demandé de cesser, en vain. L’homme s’est au contraire approché davantage, prenant la pose d’un véritable photographe professionnel. C’est là qu’il a hurlé : “Je fais ce que je veux, j’emm... la police”.

“C’est votre avis, ont dû lui répondre les policiers mais, à présent, calmez-vous.” Mais Youssef ne voulait rien savoir. Il n’a fait que se moquer des inspecteurs avant de s’en prendre à l’un d’eux en lui donnant plusieurs coups de pied. Il a ensuite arraché la montre d’un des inspecteurs et l’a projeté contre le pare-brise du véhicule de police.

Emmené au commissariat, l’homme, têtu, a continué à insulter ceux qu’il considère comme ses ennemis, avant de donner des coups de tête aux quatre inspecteurs qui tentaient de le maintenir. Les policiers ont tous été blessés à différents endroits. L’un d’entre eux a dû être hospitalisé pour une fracture de l’arcade sourcilière. Il se trouve en incapacité de travail pour cinq jours au moins.

Quant à Youssef, connu pour avoir des troubles mentaux, il a été mis à la disposition du parquet de Bruxelles.