Juste avant que celle-ci ne commence, deux individus avaient déjà été arrêtés. 

Le premier, un jeune homme originaire de Torhout (Flandre occidentale) âgé d'une vingtaine d'années, projetait de commettre un attentat contre Frank Vandenbroucke, le ministre fédéral de la santé. 

Le jeune homme, actif sur le réseau Télégram "Belgians for freedom", était, comme le confient nos confrères du Nieuwsblad, surveillé par la police depuis quelques temps. Il abondait le réseau social d'insultes et menaces envers le ministre fédéral. Le parquet et la police craignaient que l'homme passe à l'action. Il était donc surveillé de près et a été interpellé avant le début de la manifestation prévue dans les rues de Bruxelles. 

D'après nos confrères flamands, le cabinet de Frank Vandenbroucke est au courant de l'affaire.

Un autre individu a également été arrêté avant le début de la manifestation de dimanche. Tous deux ont été auditionnés plus relâchés.