C’était il y a 25 ans. Ce samedi-là, Julie et Mélissa allaient vivre leur dernière journée d’enfant.

C’était une journée ensoleillée. Un 24 juin 1995. Un samedi comme un autre, où les enfants avaient l’habitude de jouer dehors, au coin de la rue ou au bout d’une allée de campagne. Une époque où on ne leur demandait jamais de ne pas parler aux inconnus.

Alors ce samedi 24 juin, quand Julie et Mélissa ont voulu aller se promener, même si Carine Russo aurait préféré que sa fille et sa copine venue passer l’après-midi à la maison, restent dans le jardin, elle les a autorisées à passer une petite heure sur le pont situé sur l’autoroute qui traverse Grâce-Hollogne. La joie exprimée sur les visages des deux fillettes à suffi à convaincre la maman. Mélissa, 8 ans, voulait tant montrer à sa copine Julie, l’endroit d’où elle faisait régulièrement signe aux voitures qui passaient plus bas à toute vitesse.

Les deux fillettes avaient passé l’après-midi à danser, à jouer, à rire, comme tous les enfants de leur âge. Ce samedi-là allait marquer leur dernière journée d’enfant.

Il est presque 18 h et Carine Russo commence à s’inquiéter. Louisa Lejeune, la maman de Julie doit arriver dans quelques minutes et les enfants ne sont toujours pas de retour. Elle fait le tour du quartier, n’aperçoit aucune des deux fillettes.

La maman de Julie sonne à la porte et fait face au désarroi de Carine Russo. Ensemble, elles partent à la recherche de Julie et Mélissa. Les minutes passent, l’inquiétude grimpe. Il est temps de prévenir la gendarmerie. Les heures passent, la nuit tombe et toujours aucune trace des enfants.

Le cauchemar commence pour les deux familles. Le lendemain, la population belge se réveille avec l’inquiétante nouvelle : deux enfants de 8 ans ont soudainement disparu. La Belgique est alors encore loin d’imaginer l’horreur. Il faudra attendre 14 mois pour mettre un nom dessus, celui de Marc Dutroux. C’est chez lui, à Sars-la-Buissière, que le 17 août 1996, sont retrouvés les corps de Julie et Mélissa.

Ving-cinq ans après la disparition de leur fille, Carine et Gino Russo, Louisa et Jean-Denis Lejeune, ne savent toujours pas ce qui s’est passé exactement. Qui a enlevé Julie et Mélissa ce jour-là ? Combien de temps sont-elles restées en vie après leur disparition ? Sont-elles mortes de faim, abandonnées dans leur cache par l’ex-femme de Marc Dutroux, Michelle Martin ?

Ving-cinq ans qu’ils attendent des réponses.

Vingt-cinq ans que les enfants ne jouent plus dehors comme avant.