Elle tient à démentir les accusations de ses "parents". 

C'est une affaire qui a fait grand bruit aux Etats-Unis mais également en Europe. Des parents accusés d'avoir abandonné leur enfant, Natalia, en 2013 ont assuré que cette dernière était une naine sociopathe qui voulait leur mort. Le soi-disant enfant de 11 ans adopté en Ukraine serait une femme qui "avait ses menstruations et des dents d'adulte", a déclaré Kristine Barnett, la mère adoptive, au Daily Mail. Cette dernière a affirmé que Natalia avait tenté de la tuer en la poussant contre une clotûre électrique, en versant de l'eau de javel dans son café ou encore avec un couteau.

Les parents poursuivis par la justice clament leur innocence et expliquent qu'il s'agissait de self-défense, n'ayant d'autre choix que d'abandonner ce prétendu enfant. Natalia a réagi pour la toute première fois à ces accusations de ceux qui l'ont adoptée, les niant en bloc. Elle a toutefois reconnu que comme le couple l'a affirmé, son âge au moment de son adoption n'était pas correct. Elle continue cependant à affirmer qu'elle est bien en pleine adolescence. "Je veux juste que les gens entendent ma version. J'ai subi des tests au Michigan qui disent que j'ai quatorze ans", a-t-elle expliqué sur le plateau de Dr Phil.

Son père adoptif avait pourtant affirmé le contraire, il y a quelques jours, dans le Daily Mail. Selon ce dernier, Natalia serait bel et bien une adulte. "Elle a été définie comme étant adulte à trois reprises", a-t-il déclaré, estimant qu'il ne risquait rien face à la justice.  

C'est en janvier seulement que les parents seront fixés sur leur sort.