Faits divers La réforme en profondeur du système était pourtant prévue depuis 2011. Tout était enfin prêt : le nouveau système qui devait faire gagner des dizaines de millions d’euros par an à l’État via la création de trois nouvelles plaques de transit, aurait dû entrer en vigueur le 1er octobre 2014. Mais tout a capoté. Explications.

Découvrez la suite de cette histoire dans notre Édition Abonnés, à partir de 4,83 euros par mois.