Faits divers

À 85 ans, elle donne toute sa fortune, plus de 240.000 €, à des vendeurs de faux tapis d'Orient

BRUXELLES Toute sa vie, Bernadette (prénom d'emprunt) a économisé pour terminer ses jours paisiblement. À 85 ans, elle avait réussi à épargner une belle petite somme. Mais aujourd'hui, il ne reste plus rien de ses 243.000 € ! En moins de deux semaines, Bernadette a vidé tous ses comptes. Il ne lui reste plus un sou. Un coup de folie, penserez-vous, ou trop de naïveté, chuchoteront certains. Bernadette elle-même ne comprend toujours pas comment elle a pu accorder toute sa confiance à des inconnus au point de donner tout ce qu'elle avait épargné durant tant d'années. La dame âgée vivant seule a en fait été la proie de terribles escrocs qui ont profité de son hospitalité pour mieux la plumer.

"Tout a commencé fin octobre. Je rentrais chez moi à pied de la banque, lorsqu'une voiture s'est arrêtée. Un homme en est sorti et a crié mon prénom en ajoutant : Hey, cela fait longtemps. Sa tête ne me disait absolument rien. Il m'a pourtant assurée que nous avions travaillé dans la même entreprise il y a 25 ans. Il m'a demandé de boire un café, il m'avait l'air honnête et sincère. J'ai donc accepté qu'il vienne en prendre un chez moi", regrette aujourd'hui Bernadette. L'homme prétendait se prénommer Roger.

Très vite, avec un discours charmeur et captivant, il réussit à vendre un tapis dit d'Orient à Bernadette. "Il m'a également dit que son enfant était malade et qu'il avait besoin d'argent pour le sauver. Il a tellement parlé que j'ai accepté de lui donner 2.500 € le jour même et la même somme deux jours plus tard", précise la victime. Les jours suivent et d'autres personnes se présentent à la porte de Bernadette. Un autre vendeur de tapis "rares et sortis d'une collection", selon ses dires, un prétendu acheteur aussi, prêt soi-disant à racheter les précieux tapis acquis par Bernadette pour plus d'un million d'euros.

La dame âgée, qui toute sa vie a toujours aidé les autres, est dépassée. Les trois hommes l'embobinent au point qu'elle finit par leur donner toutes ses économies, soit plus de 240.000 €. Ce n'est qu'une fois ses proches avertis des faits, que la dame portera plainte (mardi dernier) pour escroquerie à la zone Montgomery. Police qui nous précisait hier qu'il ne s'agit pas du premier cas dénoncé par des personnes âgées. L'enquête suit son cours.

Bernadette se retrouve avec une quinzaine de tapis stockés dans son garage. Des faux, bien sûr. Quant aux trois escrocs, ils se sont volatilisés dans la nature.



© La Dernière Heure 2007