Faits divers

Accusés de 76 délits commis partout dans le pays, huit bandits évitent la prison. En cause : le délai raisonnable

BRUXELLES Des cambriolages dans des supermarchés Aldi, dans des bureaux de poste, dans des administrations communales et encore bien d'autres coups minutieusement préparés.

Abdelkader S. ,né le 19 janvier 1971, et ses potes (âgés entre 28 et 43 ans) ont un incroyable palmarès. Mais ce qui est encore plus incroyable, c'est l'absence de peine de prison suite au verdict rendu par la cour d'appel de Bruxelles. En raison du dépassement du délai raisonnable.

Pourtant, les faits, commis entre mai 1995 et février 1998, ne sont pas si vieux. Alors, pourquoi ? Peut-être parce que les braqueurs ont profité des problèmes linguistiques de notre pays. Instruit à Gand, le dossier devait être renvoyé à Bruxelles, les prévenus souhaitant être jugés en français. Et c'est là que cela coince : entre le 23 mai 2001, date à laquelle le renvoi linguistique a été décidé, et le 17 novembre 2004, date d'introduction du dossier devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, la procédure n'a plus évolué.

Trois ans et cinq mois pour qu'un dossier parcoure 50 kilomètres, c'est long ! Trop long, selon la cour, qui a suivi les arguments des avocats de la défense, dont Mes Jean-Philippe Mayence et Michel Bouchat, contrainte de retenir le dépassement du délai raisonnable.

Et c'est d'autant plus regrettable que ce fameux délai entraîne l'absence de peine de prison. Incroyable, compte tenu du dossier.

En moins de trois ans, Abdelkader et ses 14 complices (rien que ça) - seuls 8 prévenus étaient en appel - ont commis 76 délits. Parmi les plus graves, 5 cambriolages dans des supermarchés Aldi (Mons, Binche, Liège, Kampenhout et Gembloux) et trois tentatives dans les mêmes magasins (Flawinne, Jodoigne et Montignies-sur-Sambre), quatre autres faits dans des bureaux de poste (Assenede, Lochristi, Laarne et Essen) et une tentative au préjudice de la poste de De Pinte. Et puis, des attaques dans des administrations communales : celle de Kalmthout et celle de Merelbeke qui a été visitée à... trois reprises par les prévenus. Au civil, le préjudice se chiffre à plusieurs centaines de milliers d'euros.



© La Dernière Heure 2007