“C’était un accident”  dit Lucrezia, maîtresse SM, un mois après la mort d’un client dans son club

ANVERS Ira V.D., alias Lucrezia, Anversoise de 43 ans inculpée et arrêtée le mois passé après le décès d’un client au cours d’une séance sadomasochiste, affirme “n’avoir aucune responsabilité dans la mort” du client.

Depuis sa remise en liberté, Ira qui reçoit des menaces de mort, a décidé de cesser ses activités. Son site mrslucrezia.com a été fermé, y compris le site payant qui proposait du matériel SM.

Ira V.D. a décidé aussi de vendre la villa à Sint-Job-in-’t-Goor qui abritait le club Tower of Tourments. Les menaces de mort proviennent principalement de Grande-Bretagne. Son client, Robin Mortimer, qui possédait une écurie de course, provenait de Rugby, en Angleterre.

En interview, Lucrezia parle d’“accident” . Elle affirme “n’avoir commis aucune faute professionnelle. […] Aucune maîtresse ne souhaite la mort d’un client”. Elle reproche aux médias de “l’avoir jugée et condamnée avant que les résultats de l’autopsie ne soient connus" . Lucrezia précise qu’elle se considère comme “une professionnelle, peut-être une des meilleures d’Europe”.

À ce stade, le médecin légiste n’exclut pas que le client âgé de 58 ans, soit décédé d’un malaise cardiaque consécutif à l’inhalation d’un produit connu sous le nom de N20 et utilisé en dentisterie, du protoxyde d’azote, un gaz aux effets euphorisants réputé intensifier les sensations.

Robin Mortimer se rendait à Francorchamps où son fils courait le week-end suivant. Son épouse en Angleterre ignorait les penchants de son mari qui a été retrouvé mort dans le club de Lucrezia, dans une cabine de douche, ligoté et coiffé d’un masque de cuir avec un ballon sur une chaîne autour du cou.

Au lendemain du décès, la famille publiait un communiqué annonçant le décès de Robin Mortimer “de cause naturelle pendant son sommeil dans un hôtel en Belgique”. “On devrait plutôt nous remercier, poursuit Lucrezia, pour ce que nous faisons avec les gens qui ont ces fantasmes. Chacun devrait se demander qui sont les pervers, nous les femmes ou alors ces hommes qui paient (720 €, NdlR) pour se faire dominer. Le décès de Robin ne résulte pas d’une faute professionnelle mais est un accident regrettable. Je n’ai aucune responsabilité dans la mort de Robin. […] Aucune maîtresse ne souhaite la mort d’un client”.

Lucrezia et Vicky, son assistante de 37 ans, connue sous le nom de Juno, restent inculpées de “coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.”

“Ceux qui me menacent voudraient que je meure de façon horrible. Les voisins m’ont aussi pourri la vie. Ils notaient les plaques des clients et les refilaient à la police ou les vendaient à la presse. L’an passé, c’est déjà à cause des voisins que j’ai dû changer mes projets pour l’installation d’un sauna. Ça m’a coûté 27.000 euros. Je ne peux pas continuer. Imaginez un nouvel accident. Je ferme C’est fini. Et pourtant, je n’y suis pour rien. Depuis un mois, je n’ai plus aucune ressource. Sinon vendre la villa”.

Qui, effectivement, est à vendre.



© La Dernière Heure 2010