Jeudi 7 janvier, deux restaurateurs juifs ont déposé plainte au commissariat de Strasbourg à la fin de leur service. En cause, les déclarations d'un coursier Deliveroo ayant affirmé qu'il ne voulait pas livrer les Juifs.

Que s'est-il réellement passé dans ces deux établissements ? Selon Le Figaro, les faits se sont déroulés à peu près à la même heure jeudi soir, à quelques minutes d'intervalles. Un livreur Deliveroo se serait présenté dans chacun des restaurants pour prendre des commandes. Après être entré, il aurait demandé aux restaurateurs quelles étaient leurs spécialités, ce à quoi ils ont répondu qu'il s'agissait de "spécialités israéliennes".

"Non, je ne prends pas la commande, je ne livre pas les Juifs", aurait alors déclaré le livreur, avant d'annuler la commande sur son smartphone et de partir.

S'il n'a pas encore été confirmé que c'est bien le même livreur qui s'est rendu dans les deux établissements, l'incident a en tout cas suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux.

"Le grand n'importe quoi continue. Inadmissible", juge une internaute.


"Quelle honte", réagit un autre utilisateur de Twitter.


Une enquête ouverte

De son côté, Deliveroo indique au Figaro "prendre cet incident très au sérieux". "Nous avons immédiatement décidé de mener notre propre enquête interne, pour tirer au clair ces circonstances", explique un porte-parole de la plateforme. 'Nous n'avons aucune tolérance pour les propos ou agissements antisémites, qui constituent un délit pénal, et condamnons tout acte de cette nature avec la plus grande fermeté. Si les faits tels qu'ils sont rapportés sont avérés, nous agirons et mettrons définitivement fin au contrat du livreur responsable".

En outre, une enquête a été ouverte par le parquet de Strasbourg pour comprendre dans quelles circonstances se sont déroulés les faits.