Faits divers L’animal a été victime d’un empoisonnement au Temik, que seuls des professionnels peuvent se procurer.

Voici quelques jours, Ares, le chien de Patrick, est décédé. Son propriétaire avait pourtant rapidement remarqué que l’animal n’allait pas bien. Immédiatement, il l’a emmené dans une clinique vétérinaire où on n’a rien pu faire pour sauver l’animal.

Celui qui vit dans un manège connaît bien les animaux. C’est pourquoi il a vite compris que son chien avait été victime d’un empoisonnement. "Il en présentait tous les symptômes", explique-t-il. " Il ne pouvait plus marcher. Il avait également les yeux globuleux. Il était baveux. Lorsque je l’ai vu ainsi, je n’ai pas hésité. Je l’ai emmené pour le soigner. Je sais que dans ces cas-là il faut agir vite. Mais il était déjà trop tard."

(...)