Jonathan Legear n’a toujours pas indemnisé l’une de ses victimes de 2009

Souvenez-vous. Dans la nuit du 24 au 25 mai 2009, après le test-match perdu au Standard, Jonathan Legear avait déjà eu deux accidents en sortant de la discothèque Le Carré de Willebroek.

Le joueur avait d’abord accroché la BMW 330 D d’Halil Salihi sur le parking de la boîte de nuit. S’en était suivi un délit de fuite avant… qu’il n’encastre sa BMW X5 dans le garage de la maison de la famille Rosiers à Londerzeel !

Un épisode peu glorieux qui ne lui avait valu – en appel – que 15 jours de retrait de permis de conduire et 50 heures de travaux d’intérêt général parce que le tribunal correctionnel de Bruxelles l’avait acquitté d’ivresse au volant. Le juge avait en effet estimé qu’il n’était pas prouvé que le jeune homme avait bu !

Quant aux 50 heures de peine de travail dont il avait écopé, c’était lui-même qui les avait demandées parce qu’il estimait avoir un rôle d’exemple et qu’il voulait sensibiliser les jeunes automobilistes aux dangers de la route : un refrain toujours d’actualité, donc !

Il est aussi important de préciser que ces 50 heures n'ont finalement jamais été prestées par Jonathan Legear. Son départ en Russie rendait l'application de la peine impossible. Celle-ci avait été commué en une "simple" amende.



Toujours est-il que Halil Salihi s’offusque aujourd’hui de ne toujours pas avoir été indemnisé ! “Legear a indemnisé les propriétaires de la maison à hauteur de 200.000 €, mais ne m’a toujours pas versé un centime , s’insurge-t-il. Avec son salaire mirobolant, il se croit tout permis, mais moi, qui ne suis qu’un simple ouvrier, j’aimerais que justice se fasse et qu’il répare mon préjudice.”

Et Halil Salihi de préciser : “Legear me doit encore plus de 5.000 euros. Je veux qu’il m’indemnise.”

Voilà qui est dit. Le message sera-t-il pour autant entendu ? Affaire à suivre !



© La Dernière Heure 2012