Le FC Limelette, suite aux incidents ayant émaillé la fin du match contre le FC Lasne le 22 septembre, a donc été lourdement sanctionné (voir notre premier cahier), exclusion du championnat de P3B pour l’équipe première à la clé.

Comme on peut s’en douter ce verdict n’a pas ravi le comité limelettois, dont l’équipe fanion évoluera donc en P4 l’an prochain alors que son entraîneur Saïd Albahtouri a été suspendu pour cinq ans, dont deux avec sursis.

Les dirigeants veulent cependant continuer à se battre pour que le football tienne toujours une place de choix au coeur de Limelette. "On ne va pas laisser tomber le club. Il n’y aura peut-être plus d’équipe première mais nous devons continuer pour les jeunes. C’est pour eux qu’il faut se battre et sauver le club. Ils ne sont pas aussi nombreux que dans certains clubs mais nous n’avons pas le droit de les laisser tomber", explique Luc Brockmans, le président.

Du côté des seniors, le club s’alignera bien en P4 la saison prochaine même si le président ne perd pas l’espoir de voir l’aventure se poursuivre en P3 puisque le club fera appel de la décision du comité provincial. "Il est certain qu’il y aura une équipe première à Limelette l’an prochain. Ce sera peut-être en P4 mais nous allons essayer de rejouer cette année avec les joueurs qui n’ont rien à voir avec cette histoire et qui n’ont pas été sanctionnés. Car au final, ils sont une vingtaine à être également suspendus puisqu’ils ne pourront pas jouer dans un autre club tout au long de la compétition en cours."

Avec, au final, un seul souhait. "Je veux que le sport reprenne ses droits. Ce qui s’est passé est très triste pour notre sport, notre club et je veux que l’on reparle uniquement du sportif au FC Limelette."