Le ministère public a requis vendredi des peines allant jusqu'à 30 mois de prison et des amendes jusqu'à 24.000 euros à l'encontre de dealers actifs lors du festival Tomorrowland.

Il s'agissait de la deuxième session thématique organisée par le tribunal correctionnel d'Anvers à propos du festival électro qui se déroule chaque été à Boom. Douze dossiers concernant quinze prévenus ont ainsi été évoqués lors d'une seule et même audience. Tomorrowland étant un événement d'envergure internationale, un seul un prévenu est de nationalité belge et la majorité d'entre eux étaient absents. La peine la plus importante (30 mois) a été requise à l'encontre de Ingmar V.D.H., un Néerlandais de 25 ans qui était bien présent à l'audience.

Le jeune homme a été repéré par les autorités le 19 juillet dernier alors qu'il était en train de vendre trois pilules d'ecstasy pour 60 euros. Il avait encore 49 pilules dans son sac, ainsi que 8 grammes de MDMA et 115 euros. Dans sa tente, 1,2 grammes de cocaïne, 78 pilules d'ecstasy, 7,9 grammes de cannabis, 19,3 grammes de MDMA et 9,1 grammes de kétamine, ainsi que 2.550 euros en liquide ont encore été retrouvés.

Le prévenu a reconnu avoir vendu de la drogue, en recevant ses commandes via l'application WhatsApp ou directement en face à face. Outre 30 mois de prison, une amende de 24.000 euros a été requise à son encontre.