Faits divers Dans le blog du Bruxellois, trois femmes dont une Liégeoise dénonçaient déjà en 2010 les frasques sexuelles présumées de l’intellectuel musulman.

Figure controversée mais influente de l’islam européen, l’intellectuel Tariq Ramadan, accusé de viols, a lancé depuis le week-end sa contre-offensive médiatique. Il est venu dire sur RMC/BFM TV qu’il s’estimait victime d’un "traquenard" et que les femmes qui l’accusent sont toutes des"menteuses".

Lancée samedi, une pétition "Free Tariq Ramadan" avait déjà recueilli hier 186 500 signatures. Dans cette pétition, Tariq Ramadan parle d’un "pl an" destiné à "le faire tom ber" et nomme "deux opposants notoires" : Ian Hamel, journaliste suisse, et un certain Zeguendi.

Khalil Zeguendi vit à Bruxelles. Nous l’avons rencontré dimanche.

(...)