Faits divers

Grâce à son expérience, elle pourra mieux conseiller les clients


COURTRAI Selon Tattoo Mike de Courtrai, cinq boutiques de tatouages veulent tendre la main à Kimberley Vlaeminck, la jeune fille qui prétend s'être fait tatouer à son insu 56 étoiles sur le visage. "Kimberley peut venir me donner un coup de main, deux jours par semaine et trois heures par jour. Quatre autres boutiques de tatouages lui ont déjà fait une telle proposition", selon Tattoo Mike.

"Kimberley doit être tirée de la spirale négative dans laquelle elle se trouve ces dernières semaines". Tattoo Mike ne sait pas si un job dans une boutique de tatouages est la meilleure manière pour elle de s'en sortir, car c'est là que la détresse de Kimberley a commencé.

"Mais je lui offre au moins une chance de sortir de l'impasse. Dans les boutiques de tatouages, avec les mois d'été, des moments chargés sont à prévoir. Elle peut, par son expérience, donner des conseils aux clients, mais aussi répondre au téléphone ou classer les dessins".

Lorsqu'on lui demande s'il fait cette offre car cela représente de la publicité supplémentaire pour son commerce et comment cela va se passer en pratique, Tattoo Mike répond, d'un air maussade: "je peux seulement aider à ma façon et je suis peut-être le seul qui le veut réellement. Je donnerai plus de détails vendredi dans mon magasin".

La boutique de Tattoo Mike se trouve non loin de Tattoo Box, où l'histoire autour de Kimberley a débuté la semaine dernière.

© La Dernière Heure 2009