Faits divers Elle avait en 2011 accusé de viol l’ex-commissaire général de la police fédérale, qui fut écarté.

Selon nos informations, la chambre du conseil de Namur a prononcé, jeudi, le non-lieu au profit de Laurence V., l’accusatrice de Fernand Koekelberg, l’ex-commissaire général et patron de la police fédérale.

En juillet 2011, le commissaire, que la jeune femme accusait de viol, était inculpé par le juge d’instruction et dans la foulée, écarté de ses fonctions à la tête de la police belge.

(...)