Faits divers

Un Nivellois diffusait sur Internet des photos pédopornographiques

NIVELLES C'est une unité de la police allemande l'Internet, qui a donné l'alerte. Depuis Stuttgart, les cyberflics allemands avaient repéré un Belge connecté via Skynet et opérant sous un pseudonyme pour diffuser, sur un site tiers, des photos pornographiques mettant en scène des enfants. Trente photos avaient été mises en lignes le 5 avril 2005, puis une vingtaine deux semaines plus tard.

L'adresse mail de l'auteur a pu être identifiée par les spécialistes, et les policiers belges ont débarqué chez Dominique S., à Nivelles.

Une perquisition doublement pénible : dans leur P.-V., les enquêteurs décrivent le désordre et les conditions d'hygiène douteuses qui régnaient sur place : dans la chambre, ils ont eu du mal à localiser le lit ! Au milieu de tout ce qui était entassé, il y avait des bouteilles de plastique pleines d'urine.... Mais surtout, dans toutes les pièces, au milieu du bazar, il y avait des dizaines de photos, de revues, de dessins et de vidéos à caractère pédopornographique. "Une véritable caverne de la perversité, a commenté la substitute devant le tribunal correctionnel de Nivelles. Il y en avait partout et les enfants les plus jeunes que l'on pouvait voir sur ces photos étaient âgés d'à peine quatre ou cinq ans. C'est atroce, avec des scènes de zoophilie, de scatologie..."

Les policiers ont également appris que Dominique S. recevait régulièrement chez lui les enfants de son frère. Lesquels n'auraient été victime d'aucun abus, mais tous les documents ignobles entassés dans le capharnaüm étaient à portée d'yeux.

Les mômes jouaient aussi sur l'ordinateur contenant des centaines de fichiers illégaux, accessibles d'un simple clic.

Le tribunal a condamné hier le Nivellois à 3 ans de prison ferme et à une amende de 2.500 euros.



© La Dernière Heure 2007