Le tribunal correctionnel de Bruges a condamné mardi Yves Beaupain à une peine de quatre ans de prison ferme pour treize cambriolages et cinq tentatives de cambriolage commis au Coq (Flandre occidentale). Par manque de preuves, il a été acquitté d'une tentative de cambriolage. Au cours des dernières décennies, l'homme de 64 ans, surnommé l'Arsène Lupin belge, s'est forgé une réputation de maître-cambrioleur.

Le quartier de la Concession au Coq a été touché par une série de cambriolages fin 2018 et début 2019. L'auteur des faits est toujours entré en cassant la serrure à cylindre ou en perçant des trous. Le 22 mars 2019, Yves Beaupain a été arrêté dans des circonstances suspectes. Le prévenu était non seulement en possession de matériel de cambriolage, mais aussi de deux clés de maison, d'une serrure à cylindre et de nourriture volée. Il portait également des vêtements qui avaient été dérobés lors d'un cambriolage. Une bouteille de champagne volée a en outre été trouvée chez son ex-compagne à Middelkerke.

Les analyses ADN et les empreintes de semelles ont permis de relier Yves Beaupain à un total de treize cambriolages et six tentatives. Depuis 2017, il s'est essentiellement livré à des pillages de nourriture et de boissons dans des villas. Il causait également des dégâts dans celles-ci, en versant de l'alcool sur les tapis ou en tordant l'argenterie, par exemple. La procureure Charlotte Vonck a noté que le prévenu avait déjà reçu neuf condamnations depuis 1974. En 2015, l'Arsène Lupin belge avait été condamné à deux ans de prison à Bruxelles.

Yves Beaupain a refusé toute coopération dans l'enquête et a contesté les faits. Son avocat, Mathieu Langerock, a fait valoir que son client n'a été interrogé qu'à propos de deux cambriolages. La demande de quatre ans d'emprisonnement a été considérée - en vain - comme exagérée, étant donné qu'Yves Beaupain n'a pas fait usage de la violence. "Il ne va pas très bien en ce moment, il a fait une thrombose il y a quelques semaines en prison," a mentionné l'avocat.