Lors de la Saint-Sylvèstre, un homme de 28 ans, Maikel Van Rompaey, a perdu la vie après qu'une fusée de feu d'artifice lui a explosé au visage. L'homme originaire de Zandhoven dans la province d'Anvers, souhaitait en réalité rendre un hommage à sa mère décédée d'un cancer en août dernier.

" On a diagnostiqué un cancer chez ma femme au début du mois de février. Elle a suivi un traitement lourd comprenant une chimio et une transplantation. Tout allait bien, les cellules cancéreuses avaient disparu. Quatre jours plus tard, j’ai dû l’emmener aux urgences, c'était un dimanche. Elle y est décédée d’une infection pulmonaire" a confié Patrick Van Rompaey, le père de famille touché par ce nouveau drame, à nos confrères de Het Laatste Nieuws.

Maikel et son frère souffraient encore énormément de la disparition de leur mère, ils ont donc souhaité lui rendre un hommage spécial ce 31 décembre. "Je lui avais demandé de ne pas allumer de feux d’artifice cette année en raison de l'interdiction. Mais Maikel a tenu à le faire. Pas un spectacle d’une demi-heure comme les années précédentes, mais quelques fusées durant quelques minutes. C’était mal, je sais, mais Maikel l’a fait avec une belle intention: rendre hommage à sa mère".

Malheureusement, le jeune homme a été confronté à un problème technique, il a donc souhaité regarder de plus près la fusée et cette dernière lui a explosé au visage. Il est décédé peu de temps après des suites de ses blessures. Selon son frère, qui est encore dans l'incompréhension, Maikel aurait été projeté à sept ou huit mètres de distance. Un dernier hommage lui sera rendu ce jeudi dans la stricte intimité.