Faits divers

La psychologue Evelyne Josse travaille depuis une dizaine d’années en tant qu’expert judiciaire mandaté par les magistrats pour réaliser des auditions sous hypnose.

Les entretiens sous hypnose sont-ils des preuves acceptables devant un tribunal ?

"On ne considère pas qu’il s’agit d’une preuve. C’est un élément qui ne garantit pas une réussite. L’hypnose est un rappel de mémoire. Et la mémoire n’est pas fiable ! Ceci dit, si la justice continue à faire appel à l’hypnose judiciaire, c’est qu’elle donne d’excellents résultats. La probabilité qu’elle aboutisse à des résultats justes est importante. C’est pour cela que la justice a besoin de nombreux autres éléments à charge et à décharge."

Peut-on mentir sous hypnose ?

"Oui. Car on peut faire semblant d’être sous hypnose ! C’est pour cela qu’en Belgique, il est interdit d’entendre des suspects. Seuls les victimes et témoins peuvent participer à ces entretiens."

Découvrez l'intégralité de cet article dans l'Édition Abonnés de DH.be, à partir de 4.83 euros par mois.