Faits divers Le combat fou d’Agnès Abramsen, Bruxelloise mariée à un Amérindien emprisonné à vie depuis 1986 pour le crime d’un policier.

"Je reviens des États-Unis avec un rebondissement incroyable dont je dois vous parler."

La Belge de 76 ans Agnès Abramsen est cette Bruxelloise indésarçonnable qui se bat seule depuis des années pour prouver l’innocence d’un Indien d’Amérique condamné à rester à vie en prison pour un crime qu’il dit n’avoir pas commis. Son amour pour Patrick Hoffman, puisque c’est bien d’amour qu’il s’agit, est tel que les deux, qui n’ont jamais pu avoir de relations - les conditions sont sévères dans les pénitenciers américains - sont néanmoins mariés" à l’indienne".

"Pourquoi écrivez-vous que mon mari dit être innocent : il est innocent", exulte la Bruxelloise qui vient d’accomplir son onzième déplacement à Spokane, dans l’État de Washington, sur la côte ouest. Spokane, sa rivière à saumon et son pénitencier où son mari Patrick G. Hoffman est détenu depuis 1986.

(...)