Faits divers Les témoignages ont pointé du doigt la grande précarité, mais aussi l’amour dans lequel vivait Valentin.

La cour d’assises qui juge les bourreaux de Valentin Vermeesch a entendu la famille de Valentin et ses connaissances. Ils ont présenté un jeune homme "gentil, attentionné, prévenant et attachant."

Valentin était issu d’un milieu précaire, mais il y avait de l’amour. Il était souvent chez ses grands-parents. "Il aimait ses parents, mais il y avait un plus pour sa mamy."

Un témoin a apporté un témoignage qui montre que Valentin n’a pas eu une enfance facile. "Les petits ont été retirés et je me suis demandé pourquoi on n’avait pas retiré Valentin. On s’est peut-être dit que c’était trop tard."

(...)