La famille de Mohamed Nahi, un employé du magasin Colruyt de Forest décédé à l'âge de 32 ans des suites du coronavirus, a déposé plainte auprès du parquet de Bruxelles contre l'enseigne pour ne pas avoir suffisamment protégé son personnel, selon une information diffusée jeudi par le média Bruzz et confirmée à l'Agence Belga par l'avocat des proches de la victime, Me Abdelhadi Amrani.

Comme nous vous l'annoncions le 4 avril dernier, ce jeune homme de 32 ans est décédé début avril, sept jours après avoir été testé positif au Covid-19. Il laisse une femme et deux enfants derrière lui.

Son beau-frère avance que le patron du supermarché Colruyt de Forest ne lui avait pas permis de porter de masque, ni de gants au travail, alors qu'il respectait scrupuleusement les mesures de protection par ailleurs. Il ajoute qu'au moment de son infection plus de 50% du personnel de ce magasin était en quarantaine à domicile à cause du virus, ce que le groupe Colruyt dément. Ce dernier s'inscrit également en faux quant aux arguments avancés par la famille. "Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, nous avons toujours suivi strictement les recommandations du gouvernement. Il n'y a jamais eu d'interdiction de porter de masque buccal pour nos collaborateurs en magasin".

L'enseigne refuse de faire de plus amples commentaires sur cette affaire juridique en cours par respect pour les proches de la victime. "Nous avons essayé à plusieurs reprises de contacter la famille et lui avons offert un soutien psychologique de la part de notre service médical", a tenu à spécifier le groupe. "Cependant, la famille n'a pas répondu à cette demande".

L'auditorat du travail aurait ouvert une enquête après une plainte de la famille il y a environ un mois.