Faits divers

Autour de la table haute de la cuisine, chacun s’assied toujours à la même place. Mais les mines graves et les yeux rougis par la haine se sont effacés au profit de larges sourires. Les Gramtine ont de quoi se réjouir. Le bourreau de leur petite Théa, battue à mort le jour de ses deux ans, en 2005 à Namur, est enfin sous les verrous.

Une issue que ces grands-parents, leur fille, et la maman de l’enfant ne doivent qu’à eux-mêmes : ils ont été contraints d’enquêter en solo pour localiser Mounir Kiouh, un Belgo-Marocain en cavale depuis 2011 et sa condamnation à 15 ans de réclusion pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner (La Dernière Heure/Les Sports du mardi 30 avril). Le Carolo de 37 ans vivait dans un quartier tranquille de Martil, cité balnéaire de la Méditerranée proche de Tétouan, au Maroc, dans l’attente de la prescription (2021). Son plan a échoué : il vient d’être placé sous mandat d’arrêt par un juge d’instruction marocain du chef d’assassinat sur mineur et, le cas échéant, sera jugé et emprisonné au Maroc. (...)