Faits divers

Le jeudi 1er août dernier, un drame invraisemblable touchait Elisabeth, 22 mois, dans un restaurant de Pornic, en Loire-Atlantique.

En vacances avec ses parents, elle avait ingurgité du détergent pour lave-vaisselle à la place du jus de fruit commandé. Si elle est sortie du coma quelques jours après les faits et qu'elle a pu rentrer chez elle, tous les voyants ne sont pas au vert, comme le rapportent nos confrères de RTL Info.

Une suite de manipulations du liquide, contenant de la soude caustique, avait mené à cette erreur. Un employé du restaurant "La Fontaine aux Bretons" aurait versé le détergent dans un contenant inhabituel, qui aurait ensuite été placé au frigo par un autre membre du personnel. Un troisième, enfin, a servi le liquide, pensant qu'il s'agissait de jus de fruit. La fillette avait été emmenée d'urgence à l'hôpital et le père de la victime avait déposé plainte contre les "négligences graves" de l'établissement.

Désormais rentrée chez elle et entourée de ses parents, Elisabeth garde des séquelles de ces événements. Elle ne peut toujours rien avaler et est nourrie par le biais d'une sonde reliée à son estomac. "Psychologiquement, elle est terrorisée. Dès que l'on sort à l'extérieur, dès qu'elle voit quelqu'un d'inconnu, elle a peur alors que ce n'était pas du tout son comportement avant. Elle est tout le temps blottie dans nos bras", raconte son papa. "On voit qu'elle fait des cauchemars la nuit. C'était une petite fille hyper souriante, toujours avenante. Elle allait vers les autres. Donc forcément, on est en colère. On n'a rien demandé à personne. On était tranquillement en vacances et tout nous tombe dessus. On est seul à gérer tout ça".

L'établissement avait, lui, annoncé entreprendre une révision complète des procédures de sécurité. "Notre objectif est que plus jamais, une telle situation ne puisse se reproduire", peut-on lire sur sa page Facebook.