L'établissement avait été placé en confinement jeudi matin après qu'une vingtaine de détenus ont été contrôlés positifs au coronavirus. L'ensemble de la prison va à présent être testé. Deux détenus ont commencé à présenter des symptômes mardi. Ils ont été placés en quarantaine. Le résultat de leur test étant positif, 42 prisonniers ont alors été testés. La moitié de ceux-ci étaient positifs jeudi. Par conséquent, la prison de Hasselt a été placée en confinement.

Des tests supplémentaires ont révélé un nombre encore plus élevé de cas de coronavirus. "Il y a actuellement 45 nouvelles contaminations, mais tous les résultats ne sont pas encore connus. Toute la prison sera testée aujourd'hui", a précisé Kathleen Van De Vijver.

La prison limbourgeoise compte 517 hommes et 42 femmes parmi ses détenus. Aucun transfert sortant ne sera effectué durant la période de confinement. Les transferts entrants seront également suspendus de façon temporaire et le juge d'instruction sera invité à orienter les prisonniers entrants vers un autre centre de détention. Une interdiction de visite est également en vigueur.

La prison de Namur autorise une sortie partielle de quarantaine

Les détenus de l'aile de la prison de Namur où avait été détecté un foyer de coronavirus peuvent sortir de quarantaine à l'exception de deux prisonniers. Pour les autres ailes, une semaine de quarantaine supplémentaire sera nécessaire, indique l'administration pénitentiaire vendredi dans un communiqué. La Protection Civile a par ailleurs désinfecté cette semaine les différentes zones communes de la prison, dont l'aile infectée, les douches, le mess du personnel et la buanderie alors qu'une firme de nettoyage devrait intervenir prochainement pour réaliser un grand nettoyage de la prison, précise encore l'administration.

La police est toujours présente en renfort au sein de l'établissement afin d'assurer le maintien de l'ordre, souligne le communiqué.

Après la découverte d'un premier cas positif au début de la semaine passée, toute une aile de la prison de Namur avait été placée en confinement et l'ensemble des détenus y séjournant avaient été testés. Les premiers résultats de ces examens s'étaient avérés positifs pour six détenus supplémentaires. La décision avait alors été prise de tester l'ensemble de la prison.