Ce samedi, la Fondation Vicky et Alexis s’est réunie au golf de Naxhelet en province de Liège pour réaliser le challenge créé en l’honneur de ces deux jeunes tragiquement décédés lors de l’explosion de Liège.

Pour rappel, dans la nuit du 26 au 27 janvier 2010, en pleine nuit, une explosion a touché une maison située au numéro 18 de la rue Léopold. Quelques heures plus tard, les deux immeubles des numéros 18 et 20 se sont effondrés comme un château de cartes sur les habitants surprises dans leur sommeil. Quatorze personnes sont décédées à la suite de ce drame. Parmi elles, Vicky et Alexis, Charlotte et Pierre, Andy, deux couples de meilleurs amis.

À la suite de ce drame, les parents de Vicky et Alexis ont décidé de perpétuer la mémoire de leurs enfants, mais aussi de récolter des fonds pour améliorer l’aide aux victimes. Chaque année, la fondation organise un challenge de golf qui rapporte des fonds. Cette année coïncide avec le procès qui vient de se tenir devant le tribunal correctionnel de Liège pour juger des responsabilités dans cette tragédie. Un challenge tout à fait particulier puisqu’il se tient également en temps de crise de la Covid. "Cette fois, nous avons eu 110 participants au challenge", explique Benoît Robert, le papa d’Alexis. "Lors de ce challenge nous espérons récolter 10 000 €."

L’association a déjà distribué d’importantes sommes à des associations, mais aussi permis d’acheter un drone et de former des maîtres-chiens au sauvetage des personnes ensevelies sous des décombres. Les années précédentes une soirée de gala permettait de récolter des fonds. "C’est un peu compliqué cette année. Nous avons fait un apéritif des amis de la fondation. Nous étions 170 personnes."

Cette année a été difficile pour les entreprises, les membres de la fondation en sont bien conscients. "Cette année, je n’ai pas demandé aux sponsors de verser de l’argent liquide. Nous avons toutefois apposé leur logo sans rien leur demander en échange. Les entreprises ont été très touchées par cette marque de soutien et nous ont promis de revenir encore plus motivées l’année prochaine pour nous soutenir."

La fondation Vicky et Alexis a décidé de réaliser de nouveaux projets après l’achat d’un drone thermique et la formation de maîtres-chiens. "Nous avons décidé de créer un centre d’entraînement à Genk grâce à l’aide de la ville et de la province", conclut Benoît Robert.