Faits divers La justice belge va devoir trancher : la surveillante devait-elle être licenciée ?

Le coup de foudre est-il permis en prison ? Une gardienne et un détenu peuvent-ils s’aimer d’amour ? Dans leur cas, l’amour a été le plus fort.

Il est malaisé pour l’administration pénitentiaire de l’accepter : elle a licencié la surveillante. Serait-ce la fin de l’histoire ?

La jeune femme a introduit un recours au Conseil d’État et sans déjà se prononcer sur le fond, c’est, dans un premier temps, la jeune femme amoureuse du détenu qui a obtenu gain de cause.

(...)