Ce lundi soir, le corps sans vie du petit Dean, 4 ans, disparu depuis quelques jours, a été retrouvé aux Pays-Bas. Dans la commune de Saint-Nicolas, où résidaient l'enfant et sa mère, cette histoire tragique a particulièrement ému. Une veillée a d'ailleurs été organisée ce mardi soir en mémoire du petit garçon. Bougies, ballons, embrassades, discours: l'émotion était vive.

La mère de Dean, présente à cette cérémonie. dit avoir été très touchée par les marques de sympathie. “C’est formidable que tant de gens soient venus ici. Je reçois beaucoup de soutien, ce qui est gratifiant”, a déclaré Elke Verberckmoes à la chaîne de télé locale TV OOST. Toutefois, la jeune maman souffre des nombreux reproches adressés à son encontre sur les réseaux sociaux, certains déplorant sa naïveté.

"Je suis fortement touchée par ces reproches. Je ne savais rien du passé judiciaire de Dave, on ne googlise pas toutes les personnes que l’on rencontre, n’est-ce pas? Je ne peux plus continuer à lire tout ça", a-t-elle regretté.

Elke Verberckmoes semble avoir encore du mal à réaliser ce qui est arrivé à son enfant. "Et maintenant? Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qui va se passer ensuite. Je crois que je ne réalise pas encore. Cela n’arrivera pas tant que je n’aurai pas pu faire un dernier câlin à mon garçon.”

Elle a rencontré son avocat ce mercredi

Me Jef Vermassen qui assiste la mère du petit Dean Verberckmoes s'est entretenu mercredi avec sa cliente. Cette dernière, qui souhaite pouvoir faire son deuil sereinement, selon son avocat, espère que le corps de son enfant sera rapidement rapatrié en Belgique afin qu'elle puisse lui faire ses adieux.

La mère du petit garçon estime que Dave De Kock et sa compagne qui a été placée sous mandat d'arrêt par le juge d'instruction de Termonde ont trahi sa confiance. "Ils doivent recevoir la punition qu'ils méritent. Il (De Kock, ndlr.) ne doit plus être libéré (...) J'espère que Dean rentrera à la maison le plus tôt possible pour que je puisse lui faire un dernier câlin."

Me Vermassen espère que Dave De Cock sera remis à notre pays et qu'il y aura un procès en assises. "Il n'a pas encore été décidé s'il sera jugé en Belgique ou aux Pays-Bas. Ma préférence va à un procès devant la cour d'assises de Gand, en raison de la rigueur de la procédure. Aux Pays-Bas, la peine est également bien inférieure à celle encourue chez nous. Assister à un procès aux Pays-Bas serait également difficile pour ma cliente et sa famille (...). Elle traverse une période très difficile. Elle veut retrouver son fils le plus rapidement possible afin de pouvoir lui dire adieu. Je ne peux pas en dire plus sur l'affaire en raison du secret de l'instruction."