La nouvelle chaîne de télé AB 3 est sur orbite

Faits divers

Frédéric Seront

Publié le

La nouvelle chaîne de télé AB 3 est sur orbite
© JOHANNA DE TESSIERES
Malgré quelques incidents techniques, AB 3 a réussi son baptême du feu

BRUXELLES Samedi, 18 h 27. Le jour est historique. Pour la première fois depuis près de quinze ans, une nouvelle chaîne généraliste s'apprête à voir le jour en Communauté française. Plus que quelques minutes. Vanessa Boulares est déjà en studio. Un local minuscule, avec deux caméras et un fond bleu.

En coulisses, c'est l'effervescence. La tension, perceptible déjà depuis le matin, monte encore d'un cran. Vanessa jette un dernier coup d'oeil sur son texte. Plus que 30 secondes. Les bandes annonces qui passaient depuis plusieurs jours en boucle s'arrêtent pour laisser place au logo de la chaîne. Chacun retient son souffle. 5, 4, 3, 2, 1 C'est parti!Ça y est, AB 3 est sur orbite. Le générique du journal défile. Erik Silance, rédac'chef de la chaîne, lit les titres. C'est au tour de Vanessa Boulares de se lancer dans l'arène. Premier sujet: le lancement d'AB 3. Ça sent l'autopromotion, mais, après tout, c'est quand même l'événement du jour! Les reportages s'enchaînent ensuite. L'info internationale, mais aussi de proximité: un crédit-logement pour les jeunes ménages en Région wallonne, des concessionnaires qui bradent les prix sur certaines voitures, la foire de Liège.

Les minutes s'égrainent. Entre deux reportages, Erik Silance encourage Vanessa par oreillette interposée. Dans l'ensemble, le journal est plutôt agréable à suivre. Le choix des sujets est varié et constitue un bon survol de l'actualité.

Bien sûr, on a eu droit aux inévitables cafouillages techniques, sans lesquels une première ne serait pas une première. Il y a ainsi eu le lancement d'un sujet au mauvais moment et la voix de Vanessa, s'exclamant `Je me suis trompée´. Le son n'était pas très bon non plus et certains reportages manquaient de punch (le ton faisait parfois très télé communautaire). Mais, on ne peut pas exiger la perfection pour un début. Ces erreurs se corrigeront avec le temps. D'autant que, devant les caméras, Vanessa Boulares assure parfaitement, malgré les quelques incidents. Ses lancements sont directs, sans fioriture, et son sourire toujours aussi charmeur.

Il est un peu plus de 18 h 50. C'est fini. Tout le monde applaudi. La tension se relâche. AB 3 a réussi son baptême du feu! `La journée a été tendue´, reconnaît Erik Silance. `On était tous sur les nerfs. Mais ça n'a pas empêché de faire le travail. Je suis content en tout cas. C'est un miracle d'avoir monté une rédaction en si peu de temps. Je ne suis rédacteur en chef que depuis 15 jours et l'équipe n'est formée que depuis une semaine. Evidemment, il y a encore beaucoup de progrès à faire. Si on fait la même chose dans trois jours, là je ne serai pas content. Mais, pour une première, je suis vraiment satisfait.´

Un Français, consultant d'AB Groupe, actionnaire de la chaîne, tient le même discours. `Il y a une semaine, il n'y avait pas de studio, pas de caméras, rien. Et là, tout était prêt. J'ai participé à la création de 20 chaînes et je n'avais jamais vu ça. Aucune télé n'a été créée en si peu de temps!´

Il est un peu plus de 19 h. C'est mon choix défile à l'antenne. En coulisses, l'équipe sabre le champagne. Chacun décompresse. Petit à petit, la vie reprend ses droits. Le match des Diables Rouges commence déjà à alimenter les conversations

Newsletter DH Actu

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info