Le décès du commandant S., neuf jours après son retour du Cameroun

BRUXELLES Stéphane S., dont la famille a requis l’anonymat, habitait la région de Dinant. Jeune retraité de la Force aérienne, Stéphane avait 52 ans. Nous avons vérifié : son décès, le 14 mai 2010, se trouve dans la liste dressée par le parquet fédéral des dix décès suspects de ressortissants belges ayant séjourné au Cameroun.

Le commandant Stéphane S. était rentré de Yaoundé le 5 mai, neuf jours avant de mourir. L’enquête sur ces décès, selon nos infos, est confiée à la PJF de Liège.

Né dans l’ex-Congo belge, le commandant Stéphane S., qui était pilote de chasse à Florennes, a notamment volé sur Mirage 5 et terminé sa carrière sur C-130 au 15e Wing à Melsbroek. L’Afrique le fascinait. C’est via Internet, confirme son fils, que son père a fait la rencontre d’une Camerounaise de 33 ans. Le Belge s’est rendu au Cameroun et y séjourné de novembre 2009 à début mai  2010.

Encore aujourd’hui, ses proches expliquent difficilement comment leur père si raisonnable a pu changer à ce point, devenant à leurs yeux comme un étranger avec des comportements qu’il n’aurait jamais eus : “Un autre homme”. Son fils utilise ce mot : “Comme envoûté”.

Depuis la Belgique, il “était devenu impossible de lui faire entendre raison” . Le retraité de l’armée a vécu sans compter au Cameroun. “S’il n’y avait pas eu ces problèmes d’argent , poursuivent ses enfants, papa serait décédé au Cameroun.”

Fin avril 2010, la famille finance son retour en Belgique. Leur père est déjà “très malade” .

Il a le teint jaune, il est épuisé, il fait de la température mais il est impossible de le raisonner. Il refuse les médecins et le 13 mai, veille de sa mort, refuse l’ambulance. Pour lui, ce n’est qu’une mauvaise grippe qui passera ou alors un de ces trucs qu’on choppe en Afrique.”

La famille apprend sur le tard que leur père s’est remarié au Cameroun : au lendemain du décès, sa femme qui est à Yaoundé a déjà chargé un avocat de vérifier comment récupérer l’héritage en Belgique. Cette Marie a 33 ans.

De quoi est mort Stéphane S. ? Empoisonnement ? La famille fait le lien avec le décès de Michael Pietquin en mai 2005 à son retour du Cameroun. Elle apprend d’autres décès de Belges, dont celui d’une Namuroise de retour du Cameroun où elle s’était mariée. Aucune aide de l’ambassade du Cameroun à Bruxelles au contraire, dit-elle, “très déplaisante ”.

Les S. ont déposé plainte auprès du parquet de Huy. La dépouille du commandant a été exhumée. À ce stade, les résultats toxicologiques ne sont pas connus. S’agissant de Michael Pietquin en 2005, il s’agirait d’une “overdose de paracétamol” .

Papa, concluent ses enfants, a été comme complètement envoûté à Yaoundé.” Il avait ramené dans ses valises des plantes “ressemblant à des épinards” , que la famille n’a pas conservées.



© La Dernière Heure 2011