À Leeuw-Saint-Pierre, dans le Brabant flamand, la police a arrêté samedi soir une rave party à laquelle environ 300 personnes étaient présentes. Les fêtards ont bombardé les policiers avec des bouteilles en verre, mais aucun agent n'a été blessé. Un certain nombre de personnes ont été blessées en tentant de s'échapper par le toit du hangar où la fête avait lieu.

"Notre zone a été notifiée dimanche vers 04h00 par un citoyen alerte", a déclaré le porte-parole de la police Jeroen Beke Smets. "Ils ont vu beaucoup de véhicules arriver et des taxis déposer des gens. Lorsqu'une équipe est allée jeter un coup d'œil, elle a remarqué qu'il y avait une rave party dans un entrepôt avec environ 200 à 300 participants." La police de Zennevallei a alors appelé des renforts des zones environnantes et la police fédérale pour arrêter la fête.

"Au final, nous avons pu identifier dix personnes pour lesquelles un rapport officiel a été rédigé", poursuit le porte-parole de la police. "Cela inclut un homme que nous considérons comme l'un des organisateurs, ou l'organisateur de la fête. Une installation musicale a également été confisquée. De plus, nous avons tout filmé autant que possible et sur la base de ces images, nous allons également essayer d'identifier les fêtards." Selon la police, les personnes présentes étaient principalement dans la vingtaine et la trentaine, à la fois de Bruxelles et d'autres régions, y compris de l'autre côté de la frontière.