Depuis huit ans, Danielle Vandevelde occupait sans droit, une villa avenue du Prince d'Orange à Uccle

UCCLE Depuis huit ans, Danielle Vandevelde occupe, sans droit, une villa avec piscine dans une propriété de 50 ares avenue du Prince d'Orange à Uccle. Danielle qui est chômeuse et a 46 ans sait cependant depuis avril qu'elle doit déménager.

Le 17 avril en effet , la propriété plus que cossue a été vendue pour 2,5 millions d'euros. La voilà donc à la recherche d'un nouveau toit. Peu exigeante, elle aimerait simplement ne pas devoir quitter ce quartier qui est, avec Knokke, le plus riche du pays.

La villa qu'elle occupe encore, Danielle Vandevelde l'avait trouvée, en octobre 2000, en promenant son chien Pilule : le yorkshire qui s'était échappé, avait sauté la barrière et s'était aventuré dans la pelouse.

Sa maîtresse avait fait la curieuse et, constatant que les lieux étaient inoccupés, décidé de s'y installer avec ses meubles.

Avec l'âge, Pilule a perdu de son flair, obligeant sa maîtresse à revoir sa tactique : désormais, c'est sur Internet qu'elle chasse. Les Ucclois sont informés que la squatteuse de luxe est de nouveau à l'affût !

Ce n'est pas sans risque . Dany Pilule a eu un sacré problème avec le propriétaire d'une villa de l'avenue du Gui qui n'a pas apprécié. La villa lui plaisait. À son habitude, Danielle avait envahi avec ses seaux et sa raclette et déjà tout lavé, les carreaux, la salle de bain, la cuisine et même le lave-vaisselle qui n'avait plus tourné depuis deux ans.

"Une villa magnifique, exactement ce que je cherchais : trois chambres, deux salles de bain, un garage. Moins de pelouse et pas de piscine, mais ça m'arrangeait plutôt. D'ailleurs mes caisses étaient déjà prêtes !"

Danielle, qui fut menottée, a été embarquée, direction commissariat. Bonne pour un P.-V. pour violation de domicile : "Je cherche les maisons abandonnées. Cela fait une dizaine d'années. J'avais jeté mon dévolu sur cette villa suite aux informations glanées sur Internet. En trois semaines, j'y suis venue quatre fois pour tout nettoyer. La porte-fenêtre n'était même pas verrouillée".

Danielle a dû renoncer de s'installer à l'avenue du Gui. Mais elle confie, hier, avoir repéré trois autres propriétés abandonnées et qui lui plaisent : avenue Napoléon, avenue de la Pinède et avenue de l'Aiglon !



© La Dernière Heure 2008