La vidéo qui aurait dû sauver Julie et Melissa

Faits divers

G. D. M.

Publié le - Mis à jour le

La vidéo qui aurait dû sauver Julie et Melissa
© D.R.

Si les enquêteurs l'avaient visionnée à temps, sans doute Julie, Mélissa et les autres auraient-elles été sauvées

Dossier complet dans la DH de ce vendredi

Dutroux-Fourniret: mêmes problèmes!

CHARLEROI En décembre 1995, alors que Marc Dutroux se trouve en prison pour des délits mineurs style trafic de voitures, sa maison de Marcinelle est perquisitionnée à deux reprises, les 13 et 19, sous la supervision du maréchal des logis chef René Michaux. Les enquêteurs emportent un matériel considérable dont plusieurs dizaines de cassettes vidéo – le nombre ne sera jamais établi avec précision.

Michaux déclarera que “par manque de matériel et de temps” , les cassettes seront envoyées au Centre audiovisuel de la gendarmerie sans avoir toutes été visionnées au préalable.

Or, ces bandes magnétiques contenaient des images particulièrement intéressantes et explicites. On y voit Dutroux violer une jeune fille apparemment mineure et droguée au préalable. Pire : le prédateur pose fièrement à côté de la cache qu’il a aménagée dans sa cave pour séquestrer ses victimes et montre le dispositif qu’il a imaginé pour fermer la cellule et la rendre ainsi invisible aux regards indiscrets.

Bref, si on avait pris la peine de regarder ses cassettes à l’époque, il ne faisait aucun doute que Dutroux était plus qu’impliqué dans l’enlèvement et l’abus de jeunes filles. Non seulement il aurait été maintenu dès cet instant en prison mais une nouvelle perquisition aurait sans doute permis de délivrer Julie et Mélissa, probablement encore vivantes fin 1995.

On ne l’a pas fait et Dutroux fut relâché peu de temps après, certaines de ses bandes lui étant même restituées.

On connaît la suite. Il faudra encore huit mois pour que le monstre soit démasqué. Entre-temps, il aura fait deux nouvelles victimes, Sabine et Laetitia. Et ses premières victimes, Julie, Mélissa, mais aussi An et Eefje n’ont pas été retrouvés vivantes.

Si l’on reparle de ces cassettes aujourd’hui, c’est qu’une émission de la télévision hollandaise, Netwerk, a diffusé mardi soir des images provenant de ces vidéos. Pour les enquêteurs, ce n’est pas un scoop puisqu’elles ont été abondamment visionnées après l’arrestation définitive de Dutroux. Les images ont d’ailleurs été projetées le 19 avril 2004 – à huis clos – lors du procès Dutroux.

En revanche, c’est sans nul doute un choc supplémentaire pour le grand public.



Cet article génère un nombre très important de commentaires qui doivent être tous revus en raison du sujet abordé. Il ne nous est matériellement pas possible d’assumer cette charge additionnelle. En conséquence, cet article ne sera pas ouvert aux commentaires. Veuillez nous en excuser. Merci de votre compréhension. La modération.

© La Dernière Heure 2010

Newsletter DH Actu

A lire également

Faceboook

Aller sur Faceboook

Notre sélection d'annonces

Fil info