Faits divers Leonardo Dias Mendonça, dit "le Baron", 500 millions de dollars, des avions, des voitures, la plus jolie femme et 79 ans et 7 mois de prison.

Surnommé "O Barao" ou "le Baron", il n’est rien de moins que le numéro 1 au Brésil de la cocaïne qui se trouve derrière le trafic via le port d’Anvers qui a entraîné des perquisitions à Buggenhout, Jodoigne et Evere et neuf arrestations à Bruxelles : Leonardo Dias Mendonça, 55 ans, condamné dans les années 2000 au Brésil à 79 ans et 7 mois de prison ferme mais en semi-liberté déjà depuis l’été, après avoir purgé le sixième de sa peine, grâce à un assouplissement providentiel de la législation brésilienne consécutif à des émeutes ayant fait neuf tués en janvier 2018 dans une colonie pénitentiaire.

Tenu par la DEA américaine comme le principal trafiquant de drogue brésilien vers les USA et l’Europe, O Barao, à peine libre, aurait donc remis le couvert.