Assises de Bruxelles : il prétend qu'elle s'est suicidée

BRUXELLES La cour d'assises de Bruxelles-Capitale ouvrira ce lundi le procès en cause de Djetan Djakolaj, un boucher ucclois, âgé de 45 ans, accusé du meurtre de son ancienne compagne. La victime était âgée de 33 ans.

En fait, cette nuit-là, deux policiers étaient à l'accueil de l'hôpital Érasme mais pour des faits étrangers au meurtre présumé. Ils ont aperçu l'accusé qui arrivait en tenue légère, avec des pantoufles et couvert de taches de sang. Ivre, l'intéressé déclara dès son arrivée : "Il y a un problème avec ma copine. Elle est dans la voiture. Ça a l'air grave !" Dans le cabriolet de Djetan Djakolaj, les agents vont découvrir la victime inconsciente. Elle était allongée sur le siège arrière et présentait des blessures importantes au ventre. La mort de la jeune femme sera constatée au cours de la même nuit.

Six lésions par instrument piquant et tranchant seront observées par les médecins légistes. Deux perforations, très profondes, ont atteint la victime en région thoracique et dans le bas-ventre. Le premier de ces coups mortels a perforé le lobe inférieur du poumon droit, pour traverser le foie de part en part et terminer sa course dans le rein droit. Dès sa première audition, Djetan Djakolaj a affirmé qu'à la suite d'une dispute violente avec son ancienne compagne, celle-ci avait décidé de se suicider en se poignardant le ventre.



© La Dernière Heure 2009